1524 Views |  2

Louve Montréal

Des bijoux géométriques et épurés

Biographie. Virginie Turcot-Lamarre, la designer, définit ses bijoux comme hybrides et fait de matières naturelles (cuir et bois). Elle accorde une importance particulière à la chaleur des matériaux, au design et aux formes : simple et minimaliste. Ses bijoux sont unisexes, portés par des gens affirmés, qui ont du caractère et une personnalité forte.Louve_article

Après avoir obtenu un bac en histoire de l’art elle a travaillé dans un centre d’artiste. Ensuite elle a passé un DEC d’arts plastiques. Virginie est une autodidacte, elle a appris à travailler le bois avec son père. Dès 2012, elle crée ses propres bijoux, ses proches lui commandaient des pièces et des bijoux sur mesure. Elle décide alors de mettre en ligne son portfolio pour la famille et les amis. Les commandes devenant tellement nombreuses, elle lance son site marchand et commence à vendre en boutique en 2015. Transformer son hobby en travail n’a pas été un défi simple à gérer. Il faut garder un cadre professionnel stable sans se laisser influencer. Se faire confiance et rester fidèle a ses idées sont ses leitmotiv.

Mes inspirations. Virginie aime le côté vivant de ses matières de prédilection. Le bois, une fois coupé est encore vivant, il peut se tordre et changer de couleur. Pareil pour le cuir qui est influencé par les éléments. Elle récupère toutes ses matières premières : le bois de l’atelier de menuiserie de son père et le cuir de différentes compagnies (Rachel.F., Veinage, …)

Louve_article2Le bois en général inspire beaucoup la designer : des pièces, un noeud ou un veinage. Ses inspirations sont éclectiques, les bijoux du monde entier peuvent lui inspirer une forme, une longueur ou une composition. Elle décompose une cravate et en sort une nouvelle idée. Il y a aussi le mélange de ville et de forêt, cette dualité urbaine vs la nature qui lui offre des nouvelles inventions. Virginie est animée par des idées en masse, la page blanche, elle ne connait pas!

Louve_article3Ma montréalité. Pour elle, Montréal est composé de différentes personnes, elle a l’impression d’être toujours intéressée par quelqu’un. Elle aime la diversité de la ville, son caractère et son excentricité.

Ma future collection. Pour sa prochaine collection d’automne, elle aimerait intégrer une nouvelle matière (en fonction de sa disponibilité) : le cuir rasé.

Mes rêves. Virginie veut créer des lignes portables au delà du collier. Elle pense a des bijoux de corps, des plastrons, des costumes hybrides entre le bijoux et le vêtement. Que d’idées que l’on a hâte de découvrir.

Pour en savoir plus, suivez ce lien.